Musiques30 Vidéos

Brassens est en nous – images d’archives

Brassens est en nous SYNOPSIS de : Brassens est en nous Trente ans après sa disparition, le 29 octobre 1981, Georges Brassens est toujours présent dans le cœur des Français. Des dizaines d’écoles, de rues et de centres culturels portent le nom de ce grand poète. Des admirateurs comme Maxime Le Forestier, Juliette Gréco, Alain Souchon,

“Le Travail” – Daft Georges

“Le Travail”  :  La vraie French Touch  !       Crédits : Musique : La pompe Moderne – Plus Dur, Meilleur, Plus Rapide, Plus Fort –  https://medias.icisete.fr/la-pompe-moderne-plus-dur-meilleur-plus-rapide-plus-fort/ Images :  Georges Brassens : Les Copains D’Abord – https://medias.icisete.fr/georges-brassens-les-copains-dabord/ Georges Brassens : Supplique pour être enterré à la plage de Sète. – https://medias.icisete.fr/georges-brassens-supplique-pour-etre-enterre-a-la-plage-de-sete-2/ Georges Brassens : La complainte des

Georges Brassens “Le roi des cons”

Georges Brassens “Le roi des cons” Georges BRASSENS, à la guitare, Maxime LE FORESTIER, Georges MOUSTAKI, François BERANGER, Marcel AMONT et CAVANNA interprètent “Le roi des cons” . Ils sont accompagnés à la contrebasse par Pierre NICOLAS. La prestation est ponctuée de l’intervention de Marcel AMONT et Pierre TORNADE, parodiant le “Muppet show”. apparition de

Ricoune – La Saint Louis par Christine Brandani

Ricoune – La Saint Louis par Christine Brandani La Saint Louis – RICOUNE Réalisation : Christine Brandani Page Facebook : Christine Brandani

Les passantes Georges Brassens Inedit

Les passantes Georges Brassens Inedit “Je veux dédier ce poème A toutes les femmes qu’on aime Pendant quelques instants secrets, A celles qu’on connaît à peine, Qu’un destin différent entraîne Et qu’on ne retrouve jamais. A celle qu’on voit apparaître Une seconde, à sa fenêtre Et qui, preste, s’évanouit, Mais dont la svelte silhouette Est

Georges Brassens Chez Lui À Paris

Georges Brassens est né dans un quartier populaire du port de Cette (le nom de la ville n’est orthographié Sète qu’en 1928 ; un changement d’orthographe qu’il évoque dans la chanson Jeanne Martin). Dans la maison familiale il est entouré de sa mère Elvira († 1962), de son père Jean-Louis († 1965), de sa demi-sœur

Georges Brassens : Supplique pour être enterré à la plage de Sète.

Georges Brassens : Supplique pour être enterré à la plage de Sète.